Poudlard-School est un RPG sur Harry Potter.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre nocturne [Pv Rogue]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre nocturne [Pv Rogue]   Dim 14 Juin - 21:44

« Night is always better... »
« . »


Le couvre-feu était dépassé, d'un quart d'heure, d'une demi-heure, ou peut-être même plus... Les minutes s'écoulaient sans qu'Alice Thompson, discrète élève de Serpentard, n'ait moindre idée de l'heure qu'il puisse être. De toute façon, l'heure lui importait peu, de même que les éventuels points qu'elle allait faire perdre à sa maison en sortant à des heures tardives, ce concours débile entre les maisons l'exaspérait.

Alice prenait la direction des cachots, en fait elle avait quitté sa salle commune il y a quelques temps de cela, n'arrivant pas, et n'ayant encore moins envie de dormir. Marre de l'ambiance étouffante de sa salle commune, marre des grincheux de sa maison, marre de tout et de tout le monde...

En effet, la Serpentard n'avait pas beaucoup d'amis. Bien sûr, elle en avait quelques uns, mais les ennemis étaient sûrement plus nombreux que les liens positifs, dans ses relations... Alors, Alice restait dans son coin, n'adressant la parole aux autres qu'à de rares occasions.

Il fallait dire que la jeune fille n'avait pas toujours eu la vie facile. Après avoir vécu une enfance heureuse, tout s'était effondré peu à peu autour d'elle, et elle s'enfonçait toujours plus dans son malheur à cause de son sale caractère.

Alice avait cru, naïvement, que Poudlard serait une nouvelle vie... Et pas si naïvement que ça, peut-être. Car c'est vrai que Poudlard n'avait rien à voir avec la vie qu'elle menait auparavant. Mais au final, laquelle était la mieux, ou plutôt la question à se poser était : laquelle est la pire ?
Une question à laquelle Alice ne pourrait répondre objectivement. Déjà de nature un peu - beaucoup - pessimiste, ces derniers mois n'avaient fait qu'assombrir la vision qu'elle avait sur le monde.

Elle avait essayé de chasser son passé de sa tête une bonne fois pour toutes, mais malgré les années qui passaient, les souvenirs restaient intactes, tandis que ceux du prétendu bonheur qu'elle avait pu vivre s'effaçaient les uns après les autres... Un évènement avait fait rejaillir tout ça dans son esprit. Ca n'était autre que la réception de cette lettre qu'elle avait reçu de son père...

Alice ne communiquait d'ordinaire jamais avec lui par courrier, et quandelle avait reçu cette une satanée lettre, il avait fallu que ça soit pour lui annoncer une nouvelle pareille. La pire de toutes les nouvelles. Le retour dans le passé. L'abandon. La peur. Un avenir incertain. Tout cela revenait en mémoire de la jeune fille, sans qu'elle parvienne à tout oublier.

Une chose était sûre, Alice adorait la magie, même si elle n'était pas toujours très douée en la matière, mais elle aurait tout fait pour ne pas avoir de pouvoirs magiques, car si elle était restée une moldue, rien de tout cela aurait été arrivé. Elle n'aurait pas survécu à l'accident qui avait coûté la vie à sa mère, et n'aurait pas eu à supporter toutes ces années difficiles. La magie n'était qu'un artifice, mais à elle seule elle ne pouvait pas combler une vie, et elle avait entièrement gâché celle d'Alice, jusqu'à maintenant en tout cas.

Aujourd'hui elle ne cessait de se demander ce qui avait poussé son père à lui annoncer sa nouvelle. Avait-ce été pour lui rendre la vie encore plus dure qu'elle ne l'était déjà ? Tant de questions sans réponses... Dont Alice ne saurait jamais rien.

Depuis cette année là Alice enchainait échec sur échec, elle avait l'impression de répéter les mêmes erreurs encore et encore.
Elle voulait vivre une vie normale, mais ne faisait rien pour. La Serpentard avait pourtant essayé de faire des efforts pour aller vers les autres, dans le courant de l'année, en se rendant compte qu'en plus de trois ans, elle s'était fait beaucoup trop d'ennemis.

Bien sûr, il y avait quelques jours, la Serpentard avait vu naitre, à sa plus grande surprise, une nouvelle relation amoureuse entre elle et Yanny, de Serdaigle.
Alice connaissait le jeune homme depuis plus de trois ans, de vue, mais c'était seulement il y avait quelques temps qu'ils avaient fait plus amplement connaissance, le jeune homme apprenant ainsi à connaitre la jeune fille et inversement, et le Serdaigle s'était étonné à éprouver une certaine sympathie envers Alice.Il fallait dire que c'était l'une des seules personnes à qui elle avait réellement adressé la parole, aussi, lui confiant ainsi les moindres de ses secrets.

En cours, leurs discutions s'étaient accumulées, les sourires s'étaient échangés, et les cours étaient devenus beaucoup moins ennuyeux lorsqu'il lui arrivait de penser à lui.

Mais malgré tout, Alice retombait dans les idées sombres, dernièrement, et elle fuyait un peu toute éventuelle sociabilité avec les autres, et recommençait à s'isoler, voyant alors ses connaissances disparaitre peu à peu. C'est avec tout ce mélange de pensées en tête qu'Alice continuait de marcher dans les cachots froids et sombres.

Sa baguette était restée dans sa poche, elle n'avait pas envie d'avoir la lumière en pleine face. Il ne semblait y avoir personne, et tant mieux, elle ne voulait pas être dérangée. Alice décida alors de s'adosser contre un mur, mettant au passage la capuche de son gilet pour ne pas être reconnue au cas où un professeur arriverait. Il fallait dire qu'avec sa frêle silhouette et sa tignasse blonde, la blondinette était facilement reconnaissable.

La Serpentard gardait ses pensées au fond d'elle, et pourtant, en apparence, elle ne semblait pas aller si mal que ça, elle avait encaissé le coup comme on dit. Mais les apparences étaient parfois trompeuses, et ça n'en était que la preuve.

Un bruit à sa droite la fit sortir de ses pensées. Cependant, elle ne bougea pas, seul son regard changea de direction. EIle garda le silence, attendant de voir ce qui se passait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre nocturne [Pv Rogue]   Lun 15 Juin - 0:06

Severus faisait ce que l'on pouvait communément appeler une ronde nocturne. Telle une immense chauve-souris ou un animal sauvage sillonnant son territoire pour vérifier que tout était calme selon ses désires, l'enseignant errait dans les couloirs des cachots qu'il affectionnait particulièrement. Pourquoi ? Parce que c'était un endroit froid, humide et que peu de personnes aimaient s'y rendre sans prendre le risque de se retrouver sur son chemin. Les cachots étaient à l'image de lui-même : austère et désagréable. Le Maître des Potions marchaient donc dans ces lieux qui étaient "siens", lieux qu'il connaissait sur le bout de ses doigts.

Sa ronde n'avait rien d'étonnant, on pouvait même dire qu'elle était habituelle.

Le couvre-feu était passé depuis quelques longues minutes, peut-être même depuis une bonne demi-heure, et il savait pertinemment que de petits malins ou de petites malignes avaient la fâcheuse et très (!) mauvaise habitude de s'amuser à errer dans les couloirs après l'heure. Son but était donc de remettre à leur place ces petits ignorants, leur ajoutant même quelques heures de retenues en leur enlevant un maximum de points. A cette pensée, un étrange rictus désagréable étira ses lèvres pâles. La bonne humeur commençait à le gagner... c'était déroutant pour lui-même mais les premiers élèves qu'il pincerait en train d'errer dans les couloirs pour dieu sait quelles raisons auront le droit à un traitement de faveur on ne peut plus désagréables qui leur fera amèrement regretter de ne pas avoir tenu compte des règles du château.

Ses pas lui firent faire le tour des cachots, sa baguette éclairait son chemin d'un halo clair et lumineux, chassant les ombres mais rendant l'endroit encore plus austères et désagréables qu'à l'accoutumée. La Maître des Potions marchaient d'un pas calme et serein. Tiens... était-ce possible que cette nuit ne soit pas comme toutes les autres et que les élèves aient enfin décidé de se tenir tranquille dans leur salle commune ? Quelle douce utopie qu'était cela... un rêve inaccessible, cela allait de soit, bien sûr. Mais bon, ne dit-on pas que l'espoir fait vivre ? Il s'arrêta un instant, entendant un léger bruit comme l'effleurement d'un vêtement contre la pierre froide des cachots. Effectivement... croire que les élèves se tiendraient tranquille était une véritable chimère, ne peut-il s'empêcher de penser dans un soupir alors qu'il se dirigeait tout droit vers l'origine de ce bruit.

Severus bifurqua au détour d'un couloir, sa baguette toujours pointée devant lui et manqua de peu de percuter la présence intruse en ces lieux. Il leva le morceau de bois magique au-dessus de sa tête, histoire de voir qui il avait manqué de bousculer par mégarde.


Miss Thompson, nota-t-il à haute voix, plus pour lui-même que pour la jeune fille. Puis-je savoir ce que vous faites dans les couloirs à une heure pareille ? Le couvre-feu est dépassé depuis longtemps.

Alice Thompson... aussi étrange que cela puisse paraître, cette jeune fille était née de parents entièrement moldus mais le Choixpeau Magique avait décidé de l'envoyer à la digne maison de Salazar Serpentard. Il faut dire qu'en dépit de son sang... mmh, disons "mélangé", la jeune élève présentait de très bons résultats et se donnaient à chaque fois dans toutes les matières, comme si... elle souhaitait prouver que même une enfant issu de parents moldus et appartenant à la digne maison de Serpentard était tout aussi doué qu'un élève au Sang-Pur. Que faisait-elle donc ici ? D'autant qu'il le sache, ce n'était pas vraiment dans sa nature de se promener aussi tard le soir qui plus est dans les cachots quand bien même la salle commune des Serpentard se trouvait dans cet endroit.

Peut-être une errance nocturne due à une certaine insomnie ? Allez savoir... lui-même avait bien du mal à trouver le sommeil comme il le désirait, depuis quelque temps. A croire que dès qu'il fermait les yeux, c'était pour sombrer dans une spirales de rêves tous plus étranges les uns que les autres et qui finissait invariablement par le réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre nocturne [Pv Rogue]   Dim 21 Juin - 3:27

La soirée était bien avancée, et les élèves étaient censés dormir depuis longtemps. Alice Thompson, élève de Serpentard, portait peu d'importance aux règles qui étaient imposées à Poudlard, et c'est sans hésitation qu'elle avait décidé de sortir de sa salle commune ce soir-là. Elle n'arrivait plus à dormir, elle n'en avait plus envie non plus.

La vie qu'elle menait ces derniers temps était assez tumultueuse, si l'on pouvait encore parler de vie. Elle parlait à de moins en moins de monde, elle recommençait à s'isoler, et elle perdait même de vue les seules personnes avec qui il avait tissé des pseudo-liens. Il fallait dire que Alice ne cherchait pas vraiment à parler avec les autres, en ce moment, d'autres sujets la préoccupaient plus.

Des sujets plus personnels, familiaux notamment. La nouvelle que lui avait annoncé son père, le risque que cela représentait pour elle : un nouvel abandon. Alice était terrorisée, même si elle tentait tant bien que mal de se rassurer, et de ne rien laisser transparaître au quotidien. Mais plus les jours passaient, et plus Alice avait l'impression de foncer droit dans le mur.

Lorsqu'elle sortait de sa salle commune, elle faisait comme si de rien n'était, elle gardait la tête haute, et personne ne se doutait de rien, sauf peut-être les professeurs, qui devaient bien se poser des questions sur l'humeur plus agressive qu'habituellement de la jeune Serpentard, qui se servait justement de son statut de Serpy pour excuser ses sauts d'humeur et pouvoir nier l'évidence, et nier la peur qui la tiraillait.

Malgré tout, Alice vivait assez mal la situation. Elle se posait des questions sans cesse. Elle regrettait le passé, elle regrettait de ne pas avoir passé plus de temps avec ses parents, dans le passé. Elle regrettait que sa famille n'ait pas connu la magie, la magie qui au final avait épargné sa vie, et aurait pu sauver toute sa famille.

Alice avait vécu ce que l'on pouvait qualifier d'"enfance difficile", et elle savait donc que la vie n'était pas un conte de fée, loin de là, et que les chances que Lord Voldemort soit de retour étaient importantes.
Ca ne la rendait pas malade, elle qui pourtant, était une sang de bourbe, et elle commençait même à se demander si le retour du Lord n'était pas un signe... Celui qu'elle doive le suivre, pour faire partie de ses rangs, et participer elle aussi aux massacres des moldus. Non pas qu'elle ait quelque chose contre eux habituellement, mais le seul moldu qu'elle avait le plus connu était son père, et elle le haissait tellement qu'elle était prête à n'importe quoi aujourd'hui pour sortir de cet enfer.

Un enfer qui ne se terminait pas, puisqu'elle n'avait aucun moyen de savoir ce qui adviendrait d'elle dès son retour dans sa maison. D'un côté, Alice n'avait pas envie de savoir ce qui se passerait, elle avait peur de ce qu'il lui dirait, peur pour sa famille, peur d'être à nouveau rejetée et abandonnée, mais d'un autre, elle n'en pouvait plus, elle voulait savoir, elle devait savoir.

Elle savait très bien que de toute façon ça ne s'arrêterait pas là. Avec l'annonce de son père, sa "famille" était loin d'être épargnée, et quelque soit l'issue des décisions de son père, sa famille - ou plutôt celle qu'elle avait toujours eu en tête depuis son enfance - n'avait certainement pas fini de morfler.

Cet enfer, Alice le vivait seul à Poudlard, car personne n'était encore au courant de ses problèmes, que ça soit à propos de son père, mais aussi de sa mère et de la culpabilité qui commençait à nouveau à refaire surface en elle. Car récemment au château, elle n'avait mis personne au courant de la "nouvelle", pas même sa confidente Bella, ou son petit ami Yanny.

C'était peut-être étrange et stupide, mais c'était comme ça. Alice retombait dans l'une de ces périodes où elle avait besoin d'isolement, de solitude, pour oublier tout ça, et se préparer au pire...

Alice était détruite intérieurement, mais paraissait bien physiquement, et les seuls quelques traits discrets sur son visage pouvaient montrer son état de fatigue actuel. La peur la rongeait de l'intérieur, si bien qu'elle ne dormait quasiment plus.

La Serpentard était adossée contre le mur, ayant mis la capuche de son pull pour ne pas être repérée par les professeurs, le concierge, les préfets, ou toute autre personne qui aurait décidé de l'embêter ce soir-là. La pénombre des cachots était quasi-totale, permettant à la jeune fille de se perdre dans ses pensées, comme elle le faisait depuis un bout de temps déjà. Peut-être trop longtemps, même.

Elle s'était réfugiée dans les cachots, pour avoir un maximum de tranquillité, et depuis son arrivée, elle n'avait entendu aucun bruit. Mais elle perçut un bruit à sa droite, et porta son attention sur ce mystérieux bruit, en ne tournant que son regard. Et là, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle reconnu la silhouette de Severus Rogue, son professeur de Potions et directeur de maison.

Le professeur leva sa baguette au dessus de la petite silhouette d'Alice, qu'il éclairait désormais, et qu'il éblouissait presque un peu trop. Il nota alors à haute voix qu'elle était là, et lui demanda ce qu'elle faisait dans les couloirs à une heure pareille. Il lui rappela de la même façon que le couvre feu était dépassé depuis longtemps, comme si cela allait changer quoi que ce soit pour elle...


- Je le sais... Je suis ici parce que je n'arrivais pas à dormir...

Elle leva les yeux vers son professeur, écartant au passage sa baguette qui ne l'éclairait que bien trop. Elle ne savait pas ce que Rogue allait faire d'elle à cet instant, et à vrai dire, elle s'en fichait quelque peu... Elle n'était pls à ça près.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre nocturne [Pv Rogue]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre nocturne [Pv Rogue]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Accessoires pour rogue
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Eileen Rogue II [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-School :: Poudlard :: Sous-Sols :: Les cachots.-
Sauter vers: