Poudlard-School est un RPG sur Harry Potter.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Lun 15 Juin - 23:00

Lorelaï s’était levée tôt ce matin. Elle avait décidé de faire du balai. En dehors de ses cours. Seule. Dans la fraicheur du matin. Elle s’était donc levée, avait marché à pas feutrés pour ne pas réveiller ses camarades de dortoir, s’était rendue dans la salle de bain, avait pris une douche bien fraîche, s’était habillée, et était descendue. Le petit déjeuner ne trônait pas encore dans la Grande Salle. La faim n’était encore qu’un animal endormie dans son ventre et elle ne la tiraillait presque pas. Elle sortit donc à jeun, son Nimbus 2000 acheté d’occasion sous le bras.
Il ventait, le ciel était couvert, et l’air humide. Lore’ se dirigea vers le terrain de quidditch.
Au milieu de l’ovale d’herbe grasse, elle posa son balai, et le considéra avec des yeux déterminés, mais affectueux. Elle considérait un peu l’objet comme un cheval, à part qu’il n’était pas vivant.


-Debout, déclara-t-elle d’une voix assurée.

Le balais lui obéit immédiatement et atterrit dans sa main. Elle sourit, reconnaissante et content d’elle, et enfourcha le balai. D’une caresse accompagnée d’un murmure, il décolla. La jeune fille fit le tour du stade avec, passant à travers les anneaux, les buts. C’était grisant, fluide. La jeune fille sourit. Elle était heureuse. Elle était libre. Et elle était seule. Du moins…Elle se croyait seule.


Dernière édition par Lorelaï Roumenov le Jeu 18 Juin - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Mer 17 Juin - 23:03

Le temps était a l’orage a Poudlard aujourd’hui...ça ne donnait pas du tout envie de se lever pour aller je ne sais ou...Peut-être au Stade de quidditch ou aller au parc ? Mouai peu importe de toute façon...je n’avais pour l’instant pas pris mon petit déjeuner et j’avais une faim de loup ! Je descendis a la grande salle me remplir l’estomac, il y’avait déjà des personnes mais pas une grande foule, tant mieux ! Je n’aurai pas à attendre comme ça...

Après un copieux petit déjeuner, je sorti du château et me rendis directement au Stade de Quidditch, j’avais envie de prendre l’air et pourquoi pas de voler même si le temps n’était pas terrible, quand j’étais arrivé au Stade j’avais vu une jeune fille qui se débrouiller plutôt bien pour voler et apparemment elle se croyait seule. Ce qui me fit sourire, je n’avais pas prit mon balai on ne sait jamais avec le temps qu’il peut faire...il pleut faire beau comme il peut pleuvoir a torrent et ça, ça serait vraiment dommage pour les balais.

Je la regardais voler et je lui adressai la parole, bien fort pour qu’elle m’entende


- Salut, tu voles plutôt bien...je m'appelle Alex Freeman je suis en 5eme année a Poutsouffle et tu es ?

Demandais-je en hurlant,c'était pas évident d'entendre quelqu'un parler alors que l'autre personne vole,mais comme j'avais une voix qui était assez forte ça ne m'étonnerait pas qu'elle dise mais il parle trop fort celui la !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Jeu 18 Juin - 22:14

Lorelaï volait donc, libre, un léger sourire aux lèvres. Le vent soufflait sur son visage, elle était bien. Mais ce fut de courte durée. Un cri la fit sursauter, et son balai fit une espèce de tonneau, qu’elle rattrapa, en entamant une descente. C’était un jeune homme, de Poufsouffle apparemment, et plus âgé qu’elle. Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui vouloir ?
Elle planait à quelques mètres au dessus de lui, écoutant ce qu’il avait à dire. Il la complimenta sur sa façon de voler, ce qui arracha à la 4eme année une moue mi surprise, mi dubitative. Puis il se présenta. Décidément, c’était une manie. Les gens étaient sociables ici ! Tellement qu’elle se sentait presque à part. Enfin, elle n’échangerai sa place à Poudlard contre rien au monde. Elle était à présent au dessus de lui, presque devant pas très loin du sol. Elle trouva préférable de se poser au sol pour répondre à sa question. Il lui demandait de se présenter. Alex Freeman, 5eme année, donc. Lore eut un genre de sourire qui ressemblait plus à une grimace, mais elle ne savait pas trop sourire, depuis un an.
Elle sentit donc ses pieds effleurer l’herbe humide, son balai se stopper, et elle descendit doucement.
Elle considéra d’abord le jeune homme de son regard glacier, puis répondit, du ton neutre, et légèrement froid, indépendamment de sa volonté :


-Moi je suis Lorelaï Roumenov. 4eme année à Serdaigle. Merci du compliment.

Et maintenant ? Elle ne savait pas quoi dire. Elle n’était pas sociable, et donc était mal à l’aise devant les autres. Elle n’était pas habituée à engager une conversation. Elle regarda donc le jeune homme encore dans les yeux, comme avec tout le monde, attendant quelque chose, n’importe quoi. Le vent soufflait, elle avait son balai à la main, et le tenait si fermement qu’elle en avait les jointures blanches.
Apparemment Alex aussi avait prévu de voler ce matin, car il avait aussi un balai dans la main.
Et Lorelaï attendait. Quelque chose. Une parole, la pluie, oh, n’importe quoi, juste quelque chose qui soit l’empêcherai de parler, ou lui dirait quoi dire. Car Lore ne savait plus parler aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Ven 19 Juin - 19:57

Pourquoi me parlait-elle sur ce ton ?! Je n'étais pas méchant pour autant alors je ne comprenais pas trop pourquoi elle me répondait froidement apparemment elle n'était pas très sociable et ça je crois bien que je l'ai deviné !!

Mais pourquoi faut-il qu'a chaque fois que je rencontre quelqu'un il soit froid
avec moi ? Ai-je l'air d'un clown ou autre chose?! Non! Alors j'aimerai savoir. Je déposai mon balai a terre, elle avait réussi a me dégouté de voler aujourd’hui malgré le compliment que je lui avais fait. Si j’avais su je n’aurai pas parlé ! Pff ah qu’est ce que ça m’énerve des personnes comme ça ! On a beau être gentil et aimable avec eux et ils vous envoi balader ! Non mais vraiment...

Elle se prenait pour qui ? Oui d'accord je m'étais présenter mais ce n’était
quand même pas normal qu’elle me réponde ainsi, je la regarde pas et je lui répondis en regardant le ciel...


- Oula si je t’ennuie je peux m’en aller, pourquoi tu me parle froidement ? Qu’est-ce que je t’ai fait ? Je n’ai pas le droit de te parler c’est ça ?! Pff vous les filles, vous êtes vraiment compliqués quelque fois…

Avais-je dis un peu brutalement,si elle n'est pas sociable ce n'est quand même pas de ma faute !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Sam 20 Juin - 16:43

Lorelaï aurait du s’y attendre. Le Poufsouffle ne fut pas content du tout de son ton plutôt froid. Elle se mordit la lèvre inférieure. Elle écouta ses reproches sans broncher. Je ne sais pas pourquoi je te parle froidement. Rien. Non, ce n’est pas ça, désolée. Oui, les filles sont compliquées. Moi encore plus. Voila ce que Lore aurait pu répondre pour sa défense. Mais elle n’était pas du genre à se répandre en mots. Elle continua alors de le regarder dans les yeux, question d’habitude, et déclara, cette fois plutôt timidement :

-Je…Désolée.

Elle tenait son balai encore plus fermement que quelques secondes plus tôt. Elle devrait changer son ton, faire quelque chose. Non franchement ce n’était pas possible…Lorelaï, toujours trop renfermée, trop désagréable, trop ours. Lorelaï, quoi. Depuis la disparition qui avait transformé sa vie et son caractère, elle était ainsi. Elle n’avait pas voulu lui parler froidement. C’était comme une défense naturelle à présent, une seconde nature. Non, vraiment Lorelaï ne prenait aucun plaisir à être désagréable avec les autres. Elle n’était méchante. Elle ne le faisait pas exprès. Un simple automatisme qui se déclenchait bien trop souvent. Elle était vraiment désolée. Alex avait raison. Il ne lui avait rien fait. Il avait même été gentil avec elle. Pourquoi était-elle comme ça à présent, indépendamment de sa volonté ? Un mystère que Lorelaï ne savait pas éclaircir. Tout simplement elle se protégeait de tout le monde, pour une raison qui était plutôt vague mais bien réelle. Elle était désolée. Vraiment désolée. Elle aurait voulu le redire, mais, comme d’habitude, les mots ne sortaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Sam 20 Juin - 18:51

Je voyais très bien qu’elle n’était pas méchante, mais après m’avoir parlé froidement je me méfiais d’elle, avait-elle un problème avec sa famille ou était-elle seule au point d’énerver les autres et s’en prendre comme ça ? Surement mais je n’allais pas m’en mêler ça ne me regardait absolument pas, mais ça me titillait quand même, j’aimerai savoir pourquoi elle avait réagi comme cela...c’était rare qu’une fille me réponde froidement...

- Ce n’est pas grave, on a tous quelques fois des sautes d’humeur...Mais
la j’avoue que je m’attendais pas a ce que tu me répondes froidement...


Je souriais et essayait de détendre l’atmosphère, je voulais voler mais elle m’avait enlevé l’envie, je la voyais qui tenait fermement son balai, elle avait un problème cette fille !!

- As tu un problème ? est ce que tu as besoin d'aide ?

Demandais-je toujours en étant sincère..


Dernière édition par Alex Freeman le Sam 4 Juil - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Jeu 25 Juin - 22:12

Le jeune homme avait des raisons d’être déconcerté par l’attitude de Lorelaï. C’était normal. La jeune fille n’en voudrait à personne de s’énerver contre elle, tout bonnement parce qu’elle était consciente de son sale caractère. Elle se haïssait, tant pis pour elle. Elle secoua la tête et regarda furtivement l’herbe. Puis elle reporta son attention sur le Poufsouffle.
Il disait qu’on avait tous des sautes d’humeur, mais qu’il ne s’y attendait pas. Mais chez Lorelaï, ce n’était pas qu’une saute d’humeur. C’était un caractère permanent, comme une malédiction. La jeune fille se mordit la lèvre tout en hochant la tête, signifiant qu’elle comprenait.
Il se passa quelques longues secondes avant qu’Alex lui demande si elle avait un problème.
La jeune fille secoua négativement la tête, avec une sorte de sourire, regarda le 5eme année dans les yeux et murmura d’un ton sur :


-Ca va aller, merci.

Ca faisait presque un an que ça allait, qu’elle se débrouillait sans aide. Même si c’était dur, elle résistait. Elle faisait de son mieux. Elle oubliait, elle prenait sur elle. Tout allait bien. Du moins, c’était évidemment ce qu’elle comptait faire, en particulier à sa mère.
Et preuve en était, elle ne s’inquiétait pas pour elle. Enfin, pas plus que de raison. Quoique. Elle avait peur de se faire retirer son 2eme enfant par son mari. Mais bon.
Lorelaï ne savait pas quoi faire à présent. Il serait peut-être plus sage de partir, se dit-elle. Ou tout de moins, de remonter dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Ven 26 Juin - 19:44

Je n’en étais pas aussi sur...elle n’allait pas bien et ça s’entendait dans sa façon de parler. Je préférai ne rien dire qui pourrait la mettre, une fois de plus, de mauvaise humeur. Elle devrait aller se faire aider, ou aller à l’infirmerie, expliquer son cas ! Mais si elle ne veut pas c’est tout...Je regardais le ciel, il était magnifique, pas un seul nuage a l’horizon, ça allait être une très belle journée !!

Elle commença plutôt mal... cette fille m’avait parlé méchamment mais qui, après s’était vite rattraper. C’était la première fois que je voyais une fille comme elle !! Elle a un an de moins que moi, je dois pouvoir l’aider si elle en a envie... mais ça n’était pas trop le cas... je répondis quand même en lui faisant un clin d’œil, je me remettais sur mon balai et commença à revoler...

- D’accord. Si jamais tu as besoin d’aide, crie et je redescendrais de mon balai.

Dis-je en étant dans les airs, hou il y’avait du vent, mais ça ne m’empêchait pas de voler !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Sam 4 Juil - 1:44

Lorelaï eut une espèce de sourire aux paroles d'Alex. Elle n'allait aps crier si elle avait un problème. Ce n'était pas son genre, pas du tout. Elle préféra remonter sur son balais, et continuer ses boucles dans les airs. Elle croisa plusieurs fois le Poufsouffle en lui adressant des sourires timides. Il volait bien, cela se voyait qu'il avait de l'expérience.
Lorelaï était consciente qu'elle ne se débrouillait pas mal non plus pour quelqun qui a ignoré l'existence du quidditch pendant toute son enfance. Elle se dit que son frère aurait adoré ça.
Elle se demanda également si son père en avait fait étant jeune, ici. Surement, oui, surement.
Lorelaï appréciait beaucoup de passer dans les grands anneaux du terrain, et de faire des boucles autour. Sensations fortes garanties. Elle riait presque. C'était peut-être un morceau de bonheur...Depuis qu'elle était à Poudlard, elle alalit mieux, alors, pourquoi cela ne continuerait-il pas ? Il fallait qu'elle reprenne confiance en les autres, ce qui allait être dur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Sam 4 Juil - 13:35

J'étais bien a voler entre les cerceaux du château, il faisait beau il n'y avait qu'elle et moi qui survolions Poudlard. Elle se débrouillait bien aussi, je la laissais faire, je verrai bien de toute façon si elle aurait besoin d'aide. Je n'aimerai pas qu'elle tombe et qu'elle se fasse mal, ça serait dommage pour…

Toujours sur mon balai, je rigolais car j’étais heureux a traverser tout les cerceaux mais pas seulement, je volais a travers les arbres, et parfois, je faisais un piqué entre les élèves, ça les énervait mais pas moi ! Je m’en moquais complètement qu’ils râlent !! Il faut qu’ils s’amusent aussi un peu, au lieu de toujours réviser !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Lun 6 Juil - 1:00

Lorelaï commençait à s'ennuyer, sur le terrain de Quidditch. Elle avait cours dans une demi-heure, mais elle pouvait encore faire quelque chose. Il y avait bien Alex. Elle pouvait lui proposer d'improviser des passes avec une balle imitant un souffle, ou de faire une course...Mais elle n'oserait pas. Elle avait perdu l'habitude du contact avec les autres humains. C'était une sorte de timidité, en même temps qu'un refus d'essayer encore de se lier avec d'autres jeunes de son âge, ou encore, simplement, d'autres personnes. Elle avait du mal. Beaucoup de mal. Elle se mordit la lèvre. Alors qu'elle volait, elle accéléra sans regarder devant elle, et sans s'en rendre compte. Et toujours sans s'en rendre compte, elle fonçait dans Alex...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Dim 26 Juil - 21:36

HJ: désolé de l'attente j'avais completement oublié ce topic^^

Alors la je m'attendais pas du tout a ce qu'elle me rentre dedans ! Bien sur ça fait mal, et j'essayais de me remettre un peu de mes esprits, parce qu'elle m'avais bien foncé dedans quand même !! J'étais un peu sonné, mais j'arrivais a tenir sur mon balai, je senti que j'allais perdre mes moyens mais fallait que je tienne le plus possible..

C'était impossible, pourtant je me forçais mais je sentais bien que j'allais me retrouver par terre !!! Je ne contrôlais plus mon balai,et je fit un piqué avant de m'évanouir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Jeu 6 Aoû - 12:22

[Pas grave]

Il y a des jours comme ça. Après avoir été désagréable avec un mec, on lui rentre dedans en balai volant. Ca s'appelle de la malchance. Un bruit de bout des boits s'entrechoquant, des exclamations, des cris de douler. Et une chute inévitable. Et boum. Dans le vent hurlant, l'herbe humide, et une multitude de brindilles autour. Les deux mains écorchées sur le gazon, Lorelaï, sonnée, attendit quelques minutes de reprendre ses esprits pour comprendre qu'Alex était bien plus mal en point qu'elle. Il allait tourner de l'oeil; c'était sur. Oui. Il respirait très, très doucement. Son corps était dans une position un peu disloquée. Lore' se mordit violemment la lèvre inférieure. Non, vraiment, elle se maudissait. Oubliant son balai, elle se précipita vers lui. Elle l'observa deux secondes pour comprendre qu'elle ne pouvait pas l'aider. Il faudrait l'emmener à l'infirmerie. Mme Pomfresh lui passerai un savon, ok, mais elle n'allait pas le laisser crever là. De toutes façons, elle n'y avait même pas pensé. Alors, soupirant de désolement, Lorelaï essaya tant bien que mal de soulever le Poufsouffle et de l'ammener à l'infirmerie. Ca ne devait pas être trop loin. Au moins, elle n'avait pas à monter trop de marches.
Sous les regards narquois ou interrogateurs de tous les élèves passant par là, Lorelaï, soufflant et croulant sous le poids de son camarade qui avait quand même un an de plus qu'elle. Et c'était également un mec, ça rajoutait du poids. Se maudissant à chaque pas, se gratifiant souvent d'un petit juron en bulgare ou en allemand, elle parvint jusqu'à l'infirmerie. Affolée, Mme Pomfresh lui désigna un lit, sur lequel elle le posa, soulagée. Tandis que l'infirmière l'assenait de reproches et s'affairait autour du jeune homme, Lorelaï se rongeait les sangs. Oui, elle regrettait vraiment. Elle jeta un oeil à la pendule, au dessus, puis remarqua que c'était l'heure du cours de potions...Elle soupira et, prise d'un nouvel accès de remords, elle tira de son sac un bout de parchemin où elle griffona "Vraiment désolée". Elle posa le papier sur la table de chevet et y joignit un chocogrenouille. Oui, c'était une attention pour se faire pardonner, étant donné ce qu'il s'était passé. Jetant un dernier regard à Alex, Lorelaï s'enfuit, encore minée par la honte et le remords.


[Fini ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Jeu 6 Aoû - 12:37

[hrpg: oui)

FIN DU TOPIC

Je ferai la suite a l'infirmerie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   Jeu 6 Aoû - 12:46

[oK Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les balais sont comme les chevaux...[Alex Freeman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» (zhora) les faux-cul c'est comme les répondeurs: ça parle que quand t'es pas là!
» Le magnétisme curatif
» L'écume des vagues vaut toute les promesses que la vie peut nous faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-School :: Poudlard :: L'Exterieur de Poudlard :: Stade de Quidditch-
Sauter vers: