Poudlard-School est un RPG sur Harry Potter.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]   Dim 14 Juin - 4:59

J’errais dans le château telle une âme en peine, les cours étaient fini depuis quelques heures, je n’avais pas compté. Aucune envie de le faire. Mais je savais que c’était l’heure du repas. J’avais croisé ses Gryffondor qui courraient dans les escaliers pour descendre. Moi je ne descendais pas a ce moment je montais plutôt, j’avais rendez vous dans un couloir près de la salle commune de Gryffondor avec mon petit ami qui se trouvait être mon Calice, pour sa morsure maintenant habituelle et quotidienne à présent.

Je repensais à ma journée de cours, qui avait été comme a l’habitude normale. Potion cour que j’adorais, DCFM que j’adorais habituellement mais pas avec ce prof, cet Auror, il savait pour la marque vu les regards qu’il me lançait. Et je le haïssais, il ne faisait aucun effort pour comprendre qu’on n’avait pas toujours le choix. Puis le repas de midi. Histoire de la magie, pendant lequel j’avais dessiné, enfin peaufiner un dessin. Puis Sortilège avec Flitwick, je l’aimais bien lui comme prof.

Après mon rendez vous j’étais descendue un peu avec Fred puis je l’avais laissé et j’avais commencé à errer dans les couloirs sans faire attention a l’endroit ou j’allais. Descendre un escalier, en remonter un autre. Je farfouillais dans ma poche et en sortit ce morceau de bois que je sculptais depuis maintenant quelques semaines. Il était presque fini cependant. Et j’étais fière de moi. Sans vouloir me vanter je pouvais dire que j’étais douée pour ca aussi. Nan je ne me vantais pas. Quoique si. Un peu. Mais pourquoi je ne pourrais pas me vanter une fois de temps en temps hein.

Je m’appuyais donc contre un mur et reprit un peu ma sculpture. Un loup. Je sculptais un loup. J’aimais faire ca. J’aimais manier des couteaux. J’aimais beaucoup de chose en fait. Je terminais ma sculpture doucement, après je n’aurais plus qu’à le polir. Quoique je pouvais le mettre dans ma poche et il se polirait naturellement. Ouais j’allais faire ca. Rangeant mon couteau et le loup j’observais autour de moi et vit que j’étais dans les cachots. Je me dirigeais vite fait vers ma salle commune et y entrais pour aller chercher ma boule de poil. Mon chiot adoré. Mon p’tit Zac. Qu’est ce que je pouvais aimer cette boule de poil. Il était adorable. Avec son foulard rouge et noir autour du cou cachant un collier de cuir noir avec une médaille indiquant son nom et le mien.

Je ressortis de ma salle commune mon chiot sur les talons et je repris ma course vagabonde dans les couloirs. Le repas était presque finit. Il fallait que je me trouve un coin tranquille, j’avais envie d’être seule un peu. Je remontais les escaliers, m’éloignant du bruit de la grande salle. Et je me retrouvais bientôt au deuxième étage. Je m’engouffrais dans la salle des trophées et en fis le tour lentement observant chaque décoration. Les médailles reçues pour le mérite, etc. Puis après un moment a contemplé tout ses trophées, toutes ses médailles je m’appuyais contre un mur et me laissais glissé.

J’entendis quelques minutes après que je me sois assise contre le mur un bruit de pas dans les couloirs. Le repas était terminé. Je remontais mes jambes contre ma poitrine et passais mes bras autour en posant mon menton sur mes genoux observant Zac jouer dans la salle avec une balle en mousse. Je me mis a fredonner cette comptine moldue, cette petite chanson sur laquelle était basée un jeu.


« Promenons-nous dans les bois,
Pendant que le loup y est pas.
Si le loup y était
Il nous mangerait,
Mais comme il y est pas,
Il nous mangera pas.
Loup, y es-tu ?
Que fais-tu ?
M'entends-tu ? »


Oh miracle je m’étais souvenue de la fin. Souriant je recommençais a la chanter un peu plus fort en fermant les yeux.

« Promenons-nous dans les bois,
Pendant que le loup y est pas.
Si le loup y était
Il nous mangerait,
... »


Je me redressais et regardais Zac qui avait arrêté de jouer pour me regarder. Je souris et prit ma forme de louve pour aller jouer avec lui. Je le bousculais doucement et attrapais la balle avant de la lancer en l’air. Je jouais, comme un animal vraiment. Si quelqu’un entrais je n’osais imaginer sa réaction. Mais à vrai dire je m’en fichais. Je m’amusais c’était le principal.

Mais mon jeu avait des limites et mon chiot voulant m’échapper alla se cogner contre un mur, sous ma forme de louve je secouais la tête de dépit et repris forme humaine avant d’aller récupérer ma boule de poil pour le câliner. J’embrassais sa truffe et retournais m’asseoir contre le mur. Reprenant à nouveau ma chanson. Doucement, comme si il s’agissait d’une berceuse. Peut être était ce le cas. Peut être que je chantais pour que Zac s’endorme dans mes bras.


« Promenons-nous dans les bois,
Pendant que le loup y est pas.
Si le loup y était
Il nous mangerait,
Mais comme il y est pas,
Il nous mangera pas.
Loup, y es-tu ?
Que fais-tu ?
M'entends-tu ? »


Je m’attendais presque à entendre un « oui » qui ne vint cependant pas. Et je recommençais a chanter, tout mon répertoire de chanson enfantine allait y passé. Je le sentais bien. Et puis je ne dormais pas alors je pouvais en profiter pour chanter ses chansons d’enfants.

Ca me rappelait mon enfance. Cette enfance que je n’avais pas vraiment eue. Merci maman. J’te hais pour ca. Pour cette enfance gâchée. J’aurais voulu avoir des rêves comme n’importe quelle petite fille mais au lieu de ca j’avais apprit la dure réalité de la vie a coup de doloris. Je la hais. Je hais ma mère. Elle avait gâché l’enfance de Rafael aussi. Oh qu’est ce que j’aimerais que papa s’échappe d’Azkaban qu’il découvre ce qu’elle a fait. Et qu’il la tue.

Oh oui j’aimerais ca. Parce que l’été prochain je risquais de faire une bêtise. De l’attaqué et la vidé de son sang. Tellement je la haïssais.

Je resserrais doucement mon étreinte sur mon chiot et refermais les yeux pour reprendre une autre chanson. Encore une la dernière pour aujourd’hui me souffla ma conscience alors que je commençais à chanter:


« Frère Jacques
Frère Jacques, frère Jacques
Dormez vous, dormez vous
Sonnez les matines, sonnez les matines,
Ding ... »


Je ne terminais pas. J’avais relevé mon regard vers la porte et j’avais vu, mon professeur de potion. Impassible. En train de me regarder avec un regard que je n’aurais su comprendre. Venais t’il d’arriver? Ou était t’il la depuis un petit moment je ne saurais le dire.

« Bonsoir professeur. » Soufflais je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]   Dim 14 Juin - 17:47

Une longue journée harassante qui se terminait enfin pour le plus grand bonheur du Maître des Potions. Comprenez-le un peu... donner des cours à des élèves incapables de se concentrer cinq bonnes minutes pour finir un résultat aussi décevant qu'il s'était attendu était pareil à essayer de retenir des gosses de maternels alors que l'heure de la sortie se fait entendre : impossible. C'est donc avec une joie évidente, mais non visible cela allait de soi, que l'enseignant vit disparaître le dernier cornichon qui lui servait d'élèves de sa salle de cours. Une journée similaire à tant d'autres, pour ne pas cacher la vérité. Et dire que ce même phénomène allait reprendre le lendemain... Une sorte d'éternelle roue qui ne cessait de tourner encore et encore sans jamais s'arrêter. Enfin, bref... passons.

Severus était donc sorti de ses cachots mais, contrairement à la foule qui se pressait vers la Grande Salle, il prit la direction opposée dans l'idée de se changer un peu l'esprit. Effectivement, il lui arrivait parfois de sauter des repas et de ne pas dîner ou déjeuner en compagnie de ses collègues. Cela était rare, bien sûr, mais néanmoins exact qu'il serait fâcheux et guère approprié de ne pas le mentionner. C'est donc ainsi qu'il monta les escaliers menant aux étages, sans se soucier vraiment d'où ses pas pourraient bien le mener. Il parcourut les longs couloirs sans un mot, aussi silencieux et glissant comme une ombre, fit parfois le même trajet pendant plusieurs instants sans vraiment sans rendre compte, puis rebroussant chemin pour trouver une autre trajectoire. Premier étage... Quatrième étage... redescendre au second... et ainsi de suite sans jamais s'arrêter, telle une âme en peine errant à la recherche de son propre salut sans jamais le trouver. Quelque part dans le château, des bruits de conversations et de pieds raclant le sol l'avertirent tout de même que, vraisemblablement, le repas du soir était achevé. Ce fut donc à cet instant que l'enseignant porta son regard autour de lui pour savoir où il se trouvait.

Second étage, fut la première pensée qui le traversa lorsqu'il reconnut les murs. Quelque part près de la salle des trophées fut la seconde pensée qui lui vint après une courte réflexion. Toutefois et alors qu'il se croyait seul à cet endroit, il perçut très distinctement les paroles d'une chanson. Une chanson ? Non, une comptine. Une comptine moldue pour enfant qui faisait parfois office de jeu. Ses pas le guidèrent aussitôt dans la salle des trophées et il s'arrêta dans l'encadrement de la porte, observant en silence la personne qui chantait : Félicia Andrews.

Une jeune immortelle... un Vampire. Il était, pour le moins étrange de la voir ainsi, serrant doucement dans ses bras ce qu'il jugeait comme étant un petit chiot sans aller jusqu'à l'étouffer par inadvertance. La force des Vampires n'était pas des moindres, il était donc étrange de voir une toute jeune immortelle serrer doucement un être si petit et si chétif sans aller jusqu'à le tuer. Étrange ? Non : le terme le plus approprié était certainement "surprenant". Severus connaissait peu, ou presque peu à vrai dire..., de Vampires. Cette jeune fille, qui plus est étant son élève, faisait partie des rares cas à être connus de lui. Les autres professeurs le savaient-ils ? Il n'en savait absolument rien et cela lui importait peu... La jeune fille venait de lever ses yeux vers lui, semblant prendre conscience de sa présence en ces lieux. Ne l'avait-elle pas perçu avant ? Ou alors, peut-être était-elle tellement absorbée dans ses comptines qu'elle en avait occulté le monde qui l'entourait ? Possible... probable.


Bonsoir, miss Andrews, répondit-il au salut de son interlocutrice. Une nostalgie du temps... mortel ? demanda-t-il alors, lui faisant officieusement part du fait qu'il l'avait entendu chanter ces comptines. Pourtant, vous semblez supporter votre 'nouvelle' condition mieux que d'autre. A moins que les apparences soient trompeuses ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]   Mar 16 Juin - 18:34

Les jours passaient et se ressemblaient tous, invariablement. Il n’y avait que les cours ou je ne m’ennuyais pas. Quoique dans certains. Histoire de la magie par exemple. Tsss les révoltes des gobelins, qu’est ce que je m’en fichais. Et aujourd’hui ne faisait pas exception, surtout que j’avais eu histoire de la magie, brrrr, que je détestais ce cours. Et DCFM, dire que j’adorais ce cours, mais pas avec ce prof, cet auror. Ce, type je le haïssais. Breeeef, longue journée de cours. Après ca j’avais passé un moment dans ma salle commune à ne rien faire puis j’avais foutu le camp dans les étages a la recherche de mon amour de Calice avais qui je devais avoir rendez vous. Ensuite errance dans les couloirs, petit passage dans les cachots récupérer Zac. Errance dans les couloirs. Arrêt dans la salle des trophées. Petite pose chant, puis jeux et de nouveau chant en câlinant cette boule de poil qui se trouvais être mon chien.

J’étais plongée dans mon monde, remplis de souvenirs de cette enfance volée, gâchée plutôt, que je ne remarquais pas mon professeur de potion, j’ai nommé Severus Rogue. Je chantais toujours, d’une voix ni trop haute mais ni trop basse non plus. Puis j’avais relevé la tête et je l’avais vu. Dresser de toute sa hauteur a l’entrée de la salle. Mes mots étaient morts dans ma gorge et je lançais un « bonsoir professeur ». Le loup y était finalement, mais il me mangerait pas.


Bonsoir, miss Andrews,

Leger sourire de ma part, sourire que se fana a l’entente des paroles suivante de mon professeur.

Une nostalgie du temps... mortel ? Pourtant, vous semblez supporter votre 'nouvelle' condition mieux que d'autre. A moins que les apparences soient trompeuses ?

Ne pas baisser le regard, je ne suis pas en tord.

« Non... nostalgie de mon enfance plutôt. » Soufflais-je. Puis je repris: « Les apparences ne sont pas trompeuse professeur, j’accepte et supporte totalement ce que je suis. »

Nostalgie de mon enfance, me répétais-je mentalement. Nostalgie de ce que je n'avais pas eu, c'était ca que je voulais dire. Quelques souvenirs me revinrent, des peu joyeux pour certains. Je me revoyais en train de jouer avec mon premier ami au loup. Le moment ou ma mère nous retrouva en même temps que le père du garçon. Les insultes et le doloris que je reçu lorsque je rentrais a la maison pour avoir joué avec le fils d’un sang de bourbe. Puis le jour ou ma mère m’avais giflé pour avoir chanté une chanson moldue, j’avais 10 ans ce jour la. Les doloris bien sur que je connaissais, c’était ca l’éducation d’une pro mangemort, sang pur, folle, ou timbrée, a envoyé a l’asile [par la poste *sbaf*]. Et puis les souvenirs des jeux avec les petits frères et sœurs de mes amis moldus avec qui j’avais appris ses comptines. Je sortais de mes souvenirs et secouais la tête avant de reposer mon regard sur mon professeur. Son regard a lui était toujours impassible, avait-il percé ses barrières mentale pendant que j’étais plongée dans ces souvenirs sans vraiment le vouloir en fait.

J’espérais que non, j’espérais qu’il n’ait pas vu ca. Je déposais Zac sur mes genoux et retirais mon pull sous lequel j’avais un t-shirt a longues manche, pull que je déposais par terre avant de mettre mon chiot dessus, le sol étant froid je ne voulais pas que cette boule de poil sois malade. Puis je me relevais faisant face au professeur Rogue, qui pouvait être comparé au grand méchant loup, attendant de savoir s’il avait fouillé mes souvenirs ou pas. Je renforçais mes barrières mentale a nouveau juste au cas ou le grand méchant loup [surnom officiel de ma part :p] voudrait tester mes défenses après ce qu’il avait très certainement du voir.

Oh que je pouvais avoir honte. Pas de mes souvenirs non, mais que quelqu’un ait put les voir. Je n’en avait jamais parlé à personne, même pas a mon parrain de qui pourtant j’étais proche. Mais je n’osais pas dire un mot, ne sachant pas si il avait vu ou pas je ne savais pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée mémorable? [Severuuuus *sbaf* prof' Rogue xD]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée mémorable [Sarah - Terminé]
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-School :: Poudlard :: 2ième Etage :: Salle des Trophées-
Sauter vers: