Poudlard-School est un RPG sur Harry Potter.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Provocations [PV Fred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Provocations [PV Fred]   Ven 22 Mai - 20:19

Il était dix heures. C’était enfin la pause de la matinée. Je me précipitai au dehors de ma salle de cour. Ca avait été bien ennuyeux. L’histoire de la magie était vite fait de me pomper l’air en moins de quelques secondes pour le dire. Je partais donc en direction des toilettes de ma démarche gracieuse et féline. J’y arrivai en quelques minutes. J’entendais quelques gloussements venant de l’intérieur des toilettes. Je soupirai. C’était surement cette bande de pimbeche de sixième année. Qu’est ce que je pouvais les détester ! Mais bon, ce n’allait pas être ca qui allait me faire reculer. J’entrai donc. Dès mon arrivée, les cinq filles aussi débiles les unes que les autres se retournèrent aussitôt vers moi. Un sourire forcé sur les lèvres, elles m’adressaient un bonjour polie mais chargé de haine. Peut m’importait, à vrai dire, c’était réciproque, alors…
Je me rendis au fin fond des toilettes, dans la dernière cabine visible. Lorsque j’en étais ressorti, elles étaient toujours présentes à rire comme des dindons. A croire qu’elles n’avaient que ca à faire de leurs journées ! Et comme pour boucler le tout, elles me bloquaient le passage.



*Elles cherchent les ennuis là !*


Je me dirigeais donc vers les lavabos, histoire de me laisser un peu plus de temps pour réfléchir à la manière d’on j’allais bien pouvoir les éjecter de mon passage. Je défaisais ma longue natte blonde pour la refaire sans le moindre épi, si possible cette fois ci. Pendant que je peignai avec soin mes cheveux, j’écoutai les derniers ragots qu’elles avaient put inventer. Forcément, elles parlaient de David. Mes mains ce crispèrent à l’évocation de son nom. Je ne cessais de démentir les rumeurs qui couraient sur lui, et maintenant que j’étais revenu de mon absence prolongé, les mensonges et âneries allaient bon train ! Tout cela m’exaspéra ! Cependant, je restais calme jusqu’à ce qu’il parle d’une aventure que ce serait passé entre lui et Aubrey une étudiante de Serdaigle. J’étais au courant depuis déjà un bon bout de temps. Et puis cela ne me regardai pas dans la mesure où cela c’était passé avant que l’on ne se déclare notre amour. Mais elles en étaient venues au fait que David allait bien mieux avec cette fille qu’avec moi ! Alors, deux options étaient possible : soient elles m’avaient oubliées, ce d’on je doutai fort, sois c’était de la jalousie et qu’elles me lançaient de la méchanceté gratuite en pleine figure ! Je votai rapidement pour la deuxième option. Je décidai de les ignorer et de foncer dans le tas pour sortir. Bien entendu elles hurlèrent outragées en me lançant une multitude d’insultes. Soudain une des plus teigneuses sorti ca baguette. Je n’entendais pas ce qu’elle venait de dire, mais je fis un bon de côté, sortis ma baguette et lançai un protégo, créant un bouclier transparent, rejetant le quelconques sort qui venait à moi. Je ne suis jamais qu’elle sort elle m’avait lancé mais une chose était sur, heureusement que j’avais toujours d’aussi bon réflexe, car le mur derrière moi explosa en milles morceaux. Je pensais fort à un sort, il fallait que j’y arrive ! Et ce fut le cas je vis un épais brouillard se composer à la limite des pieds de cette horrible étudiante débile. Et comme prévus elle s’y avança pour s’approcher de moi, manque de pot, elle se retrouva les pieds au plafond. Je ne pus m’empêcher de retenir un rire moqueur. Qui eut malheureusement de lourdes conséquences. Les autres folles qui l’accompagnait se lancèrent sur moi, prêtent m’envoyer n’importe quel sortilège. Mais je réussis à chopper par les cheveux une brune et à planter ma baguette au niveau de sa tempe :


" Vous bougez et ce sera elle qui aura affaire à ma baguette ! "


J’y étais peut être allé fort, mais je savais bien qu’elles étaient de tout lorsqu’elles partaient dans une de leurs crises de démence et étant donné que j’étais seules contre cinq autant prendre des précautions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Provocations [PV Fred]   Sam 23 Mai - 2:43

Fred venait de sortir du cours d'enchantements, Flitwick ne les avait vraiment pas épargnés surtout niveau devoirs. Mais bon sang ça faisait seulement deux mois qu'ils avaient reprit les cours et ils avaient déjà des tonnes de choses a rendre. Le Gryffondor au lieu de descendre dans la grande salle comme tout le monde, décida de rester un peu dans les couloirs, de toutes façon il n'avait pas envie de rejoindre les autres, et encore moins d'aller dans sa salle commune qui était beaucoup trop loin. Il se dirigeât vers une des fenêtres et jeta un coup d'oeil dehors. D'ici il pouvait voir le stade de Quidditch, éclairé par la lumière du soleil qui se glissait entre les nuages. Un temps parfait pour jouer ! Mais seulement il y avait les cours pour leur pomper toute leur énergie et leur temps libre. Il resta un moment a regarder dehors a la fenêtre et passait en revue dans sa tête tout les devoirs qu'ils avaient a faire.

Fred fini par s'éloigner de la fenêtre en marmonnant "impossible que j'arrive a tout finir ..." Mais s'il ne pouvait pas finir alors pourquoi commencer ? Oui non il allait oublier les devoirs pour le moment ce n'était pas important. Il n'y avait pas vraiment beaucoup d'élèves qui trainaient aux deuxième étage et le Gryffondor commençait vraiment a s'ennuyer quand tout d'un coup une idée germa dans son esprit. Pourquoi ne pas rendre visite a Mimi Geignarde ? Il adorait embêter ce pitoyable fantôme pleurnichard. D'ailleurs mit a part s'en servir comme passe temps il ne voyait pas vraiment l'utilité de cette fille a part chouiner dans les toilettes, oui dés fois il pouvait être vraiment méchant avec les personnes qu'il ne portait pas dans son coeur et elle en faisait partit. Marchant vers le repère de la pleurnicheuse de service il fut surprit d'entendre des bruit autres que les plaintes de l'ectoplasme, non c'était des filles qui apparemment n'étaient pas la pour faire leur besoins naturels dans cet endroit qui était prévu pour mais elles se lançaient des sortilèges. C'était surement un règlement de compte. Mais au lieu de faire demi tour le Gryffondor sortit sa baguette et s'approcha de l'endroit qui était sans doute un des plus interdits aux garçons après les dortoirs des filles. C'est alors qu'il entendit la voix de Motoko une Serpentard qu'il appréciait de plus en plus depuis la rentrée sans vraiment comprendre pourquoi. Évidement il avait garder ce tout nouvel intérêt pour lui car il savait que la Serpentard en profiterait seulement la il ne pouvait pas la fuir ni l'éviter.

" Vous bougez et ce sera elle qui aura affaire à ma baguette ! "


Les cinqs filles posèrent leurs yeux sur le Gryffondor qui venait d'arriver, c'était des sixièmes années qui semblaient toutes aussi furieuse l'une que l'autre. Mais aucune de ses filles n'étaient aussi effrayante que Motoko a ce moment la, franchement si les filles n'était pas toutes en train de le regarder Fred se serrait vite éclipsé car il n'y avait rien de pire que de voir une Velane énerver, sauf que pour le moment le Gryffondor ne savait pas la véritable identité de Motoko.

- Je ne sais pas qui de vous a commencer mais cinq contre une c'est pas un peu déloyal ? On dirait vraiment une bande de harpie ... Vous voulez une friandise pour vous calmer les nerfs ?

Quand il prononça cette phrase Fred fit un grand sourire aux filles, même un vendeur professionnel n'aurait pas fait mieux que le Gryffondor ! Mais si l'une d'entre elle acceptait ça serait vraiment étrange car tout le monde sait que manger une friandise proposer par un des jumeaux Weasley faisait gagner un séjour gratuit chez madame Pomfresh
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Provocations [PV Fred]   Lun 15 Juin - 16:25

Il était vrai, j’étais fort énervé, et je le reconnais une Vélane énervé devait être encore bien pire qu’une simple sorcière. Je compris cela lorsque quelqu’un entra dans les toilettes. Un Gryffondor. En jetant un rapide coup d’œil, je le reconnus. Ce n’était autre que Fred Weasley, un ami du fameux Harry Potter. Cet étudiant, je ne l’avais jamais vraiment porté dans mon cœur mais sans pour autant le détester. A vrai dire, je ne le connaissais que très superficiellement. Je l’avais donc tout simplement catalogué comme étant un « inconnu au bataillon ». Et voilà que justement, cet étranger venait de pénétrer dans les toilettes des filles. Que comptait-il bien y faire ? Mais ce qui me prit d’avantage l’esprit fut son expression collé à son visage pendant une fraction de seconde à son entré. Terrifié, oui je crois que ce mot collait à merveille ! Et la cause de cette peur n’était pas ces cinq furies mais moi. Il n’avait jamais dût voir quelqu’un d’aussi irrité dans sa vie. Un instant je fus tenté de tourner mon regard vers une des rares glaces resté sur pied dans mon dos, mais je n’osais pas, je préférais ne pas m’effrayer moi-même.

Quelques fois, le fait que tout le monde sache qui j’étais vraiment, me faciliterait peut être la tache. Au moins plus personne ne me regarderait de ces regards étranges, chargé de peur pour certains et d’admiration pour d’autre. C’était quelques fois difficile à supporter. M’enfin, en ce moment, ce n’était pas tellement cela qui comptait le plus pour moi. Il fallait que je sorte de ces toilettes avant qu’un professeur ou monsieur Rusard n’entende tout ce vacarme. Et pour cela, j’espérais bien que le jumeau Weasley allait collaborer avec moi pour me permettre de m’en sortir. Et étrangement, il avait bien l’air d’être de mon côté, car d’une voix plutôt calme il déclara que ce qui se passait dans cette pièce était bien injuste. Ma foi, il avait raison ! Pui il proposa sur un ton quelque peu ironique si elles désiraient des bonbons ! Si l’une d’entre elle acceptait je sens que j’aurais le maximum d’étonnement pour la journée. Il faudrait être complètement fou pour accepter cette offre. Tout le monde ou presque était au courant des mélanges tout aussi farfelus les un que les autres qu’essayaient les Weasley pour confectionner leurs bonbons forts suspects pour être mangé, d’après moi.


C’est justement à cet instant qu’une des furies se déconnecta de sa tache actuelle. Elle porta son regard sur Fred. C’était fort étrange. Elle avait l’air d’essayer ce qu’il voulait entendre par sa dernière phrase prononcer, il y a juste quelques secondes. Je ne la comprenais pas. Elle était vraiment folle. A moins qu’elle ne soit plus que gourmande. Car rien qu’à regarder la lueur qui s’était allumé dans ces yeux, cela ne pouvait être que cela. A moins qu’un sentiment d’amour soit présent pour Fred ! Hum… Intéressant !
Je restais donc là ou j’étais, tenant toujours solidement la tignasse de la seule brune de la bande d’étudiante déganté, tout en ne prononçant pas un mot, j’attendais de voir ce que désirait faire la jeune demoiselle au comportement si insolite ! Et comme prévu, elle continuait son chemin en direction du pauvre Gryffondor. Et bien entendu, les autres étudiantes, complètement désemparées se mirent à piailler d’étonnement et se mire en tête de lui rendre sa raison. Du moins, de ce que je comprenais d’entre leurs bout de conversations stagnant dans les aigus. La brunette s’agitant mais cette fois ci pour retourner auprès de ces amis et essayer de raisonner la soudaine adoratrice. Je ne fis pas prié et la lâchai rapidement, la laissant partir en trébuchant. La scène était assez étonnante.


Je me détendis, une fois débarrassé du troupeau d’énergumènes, je respirais plus calmement et remettait en place avec précipitation les quelques mèches qui m’étaient retombées devant les yeux. Puis je me relevai et contemplai le tableau qui se dessinait devant moi. Fred Weasley se faisant agressé par une étudiante de Serpentarde folle amoureuse de lui, cette dernière étant poursuivie par ses amies. Tout cela se déroulant dans les toilettes des filles au deuxième étage de l’école de Poudlard. Qui aurait pût y croire, et bien pas moi, ca c’était sur ! Et pourtant c’était bien la réalité. Et c’est seulement après que Fred se soit fait sauté dessus et basculer en direction du sol que je songeai soudainement à l’aider. Après tout, c’était grâce à lui en quelque sorte qu’elles m’avaient lâché le grappin. Je m’avançai donc dans leur direction, discrètement, sans bruits, de ma démarche féline. Une fois arrivé à quelques mètres d’elles, je pointais ma baguette dans leur direction et sifflait pour qu’elles posent leurs regards vers moi.

Quelques secondes s’écoulèrent sans qu’elles réagissent. Je soupirai, et un petit vent pour moi.

*Merci les filles…*

Je réfléchissais rapidement puis une idée me traversa l’esprit. Je pointais à nouveau ma baguette sur elles mais cette fois ci je ne pris pas le soin de les prévenir et hurla :

" AGUAMENTI "

Un jet d’eau puissant sorti de ma baguette et se dirigeait avec rapidité sur les cinq sorcières. Il les percuta de pleins fouets les propulsant quelques mètres plus loin. Malheureusement pour Fred, l’autre cretine était resté accrocher à son torse.

*Maudite soit-elle !*

Il allait falloir que je fasse preuve d’imagination. Soudain, un éclair de génie traversa mon esprit et un sourire menaçant apparut sur mon fin visage. Un éclair blanc sortit de ma baguette et une volée de petits oiseaux se dirigèrent vers la seule étudiante qui restait collé à Fred. Leurs petits becs et leurs griffes l’attaquèrent sauvagement. Celle-ci finit par se relever en hurlant et pleurant. Elle prit rapidement les jambes à son cou, laissant un pauvre Gryffondor trempé jusqu’au os, allongé sur le sol froid en pierre de l’école.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Provocations [PV Fred]   Lun 15 Juin - 19:56

Rah Fred ne se doutait vraiment pas dans quel truc bizarre il allait tomber en mettant les pieds dans les toilettes des filles. D'habitude c'était le désert la bas, il n'y avait vraiment personne a part cette très chère Mimi Geignarde qui passait sont temps a pleuré chouiné hurler et couiner, ou Peeves qui s'amusait a tout casser. Mais la les toilettes étaient loin très loin d'être vides. Ils y avait plusieurs filles qui se bastonnaient et la c'était pas juste quelques baffes accompagner d'un crepage de chignon, non c'était plutôt le genre film d'action avec un otage et tout le reste. Sauf que bon il y avait un soupçon de film d'horreur aussi parce que Motoko était vraiment effrayante a voir. D'accord une fille énerver ce n'était jamais très beau a voir mais la c'était carrément flippant. Il fallait que Super Weasley intervienne parce que voir Motoko comme ça c'était horrible ! Et franchement il avait prit son courage a deux mains pour ne pas partir en courant, mais c'était un Gryffondor après tout donc normal qu'il reste malgré ça.

Bon elles était nombreuses mais s'il pouvait réussir a en avoir quelques unes avec les friandises qui trainaient toujours au fond de ses poches pourquoi pas. Le pire c'est qu'il ne savait pas du tout quel spécimen de bonbon ce trouvait dans ses poches a ce moment la. Alalala Fred était vraiment le roi de l'improvisation en tout genre et ça fonctionnait, enfin en principe ... Oui ben l'erreur est humaine hein ? Donc il proposa des friandises aux filles quand même, il pensait qu'elles allaient refuser bien sur mais il n'était pas voyant et il n'était pas a l'abri d'une surprise. Déjà il ne pensait même pas se retrouver dans ce genre de situation en allant aux toilettes alors bon. En plus il venait de faire un super sourire très commercial, oui autant être le plus convainquant possible. Et puis ça lui faisait de l'entrainement pour ça futur carrière de vendeur hors pair.

Une des filles semblait intéresser puisqu'elle ne fixait plus Motoko et son otage et c'était retourner vers Fred. Le Gryffondor venait de perdre son sourire de commercial, a cause du regard effrayant de sa futur nouvelle cliente, wow il pensait vraiment pas qu'elle aurait l'air si intéresser, il avait un pouvoir de vendeur hyper puissant ou quoi ? La il s'étonnait lui même. Il jeta un regard a Motoko qui tenait toujours aussi fermement sa victime avant de reporter son attention sur la la fille qui s'avançait dangereusement vers lui. Mais les autres filles ou plutôt harpies semblait en total désaccord avec cette dernière et poussaient des cris suraigu pour communiquer entre elles, ça faisait mal aux oreilles, Motoko fini par lâcher son otage qui voulait aider ses amies a empêcher la harpie complètement folle de s'approcher trop près du Gryffondor qui avait très envie de faire demi tour d'un coup.

Fred restait un moment la bouche grande ouverte incapable de prononcer quoi que ce soit a la vue du groupe de filles qui retenait une de leurs amie de ce jeter sur lui. En temps normal il aurait été fier d'avoir une telle groupie et s'en serait vanter plus d'un mois en répétant a son frère que c'était la preuve qu'il avait plus de succès que lui donc par conséquent qu'il était plus beau. Mais la c'était carrément flippant.

- Ouah du calme je sais que j'ai de nombreux fans mais quand même ! Si tu te calme pas pas de bonbon >.<

Mais la fan était plus forte que ses copines et fonça sur le Gryffondor avant de lui sauter dessus, la elle était carrément en mode groupie en furie ! Fred se retrouvait sur le sol avec une sangsue accroché a lui et impossible de prendre sa baguette puis qu'il avait les bras le long du corps. Mourir asphyxié étouffer par une fan en folie, bah c'était pas génial comme mort surtout qu'il était jeune >.< Et bientôt le reste de la horde de harpies allait lui sauter dessus pour décrocher leur copine sangsue.

- Arg ! Lache moi ! C'est gentil de me faire par de tes démonstrations d'affection mais t'es pas mon genre !

Les autres filles venaient de stopper leur course et la fan de Fred ne semblait toujours pas vouloir le lâcher, même si le Gryffondor se tortillait comme un ver sur le sol. Motoko se mirent a sifflé mais les filles semblaient plus interesser par leur copine au grand désespoir du Gryffondor. Soudain il entendit la Serpentard qui voulait le sauver hurler.

" AGUAMENTI "


Un jet d'eau très puissant vint percuter le groupe de fille qui furent propulser contre le mur, Fred n'avait pas bouger et était tremper. Et sa groupie tenait bon et était toujours fermement accrocher a lui beeeuark. Mais Motoko fit une deuxième tentative qui marcha du tonnerre, et fit partir la Serpentard en courant, elle devait pas vraiment aimer les oiseaux. Fred trempé se releva avant de sourire a Motoko.

- Merci beaucoup ! Je croyais que ma dernière heure était arriver avec cette folle !

Il jeta un coup d'oeil aux autres filles avant de se retourner vers Motoko. Elle venait de changer d'un coup, elle était devenue heu vraiment superbe, oui voila c'était ça le mot superbe parfaite. Pendant un instant le Gryffondor songeât a remercier cette superbe femme par un câlin mais il restait la, bloqué la bouche a demi-ouverte subjugué par tant de beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Provocations [PV Fred]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Provocations [PV Fred]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fred Weasley
» Fred Poulin
» Ça va exploser ! - Fred
» Fred Weasley // Le château ne va plus s'ennuyer
» Listen to your heart [FRED/HERMIONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-School :: Poudlard :: 2ième Etage :: Toilettes des Filles-
Sauter vers: