Poudlard-School est un RPG sur Harry Potter.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saluez Voldemort le nouveau Maître tout puissant [Pv Mister Hitachiin et miss Maé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Saluez Voldemort le nouveau Maître tout puissant [Pv Mister Hitachiin et miss Maé]   Mer 5 Aoû - 16:21

"Par pitié! Non, je vous en supplie ! Faites cesser cette douleur! Je ferai tout ce que vous souhaitez mais de grâce, arrêtez! Je n'ai jamais rien fait de mal!"

L'homme en face de lui baissa son bout de boit et alors, aussi soudaine qu'elle était venue, la douleur s'évanouit petit à petit. L'autre sourit avant d'éclater d'un rire sans joie, qu'ils étaient faibles ses cracmols. Tous les mêmes incapables de se défendre. Le non-sorcier prit la parole

"Oh Merci Monsieur! Merci ! Merci ! Me..."

puis il se jetta à ses pieds et les lui baisa. Le sorcier retenu son dégout avec peine.

"Cessez de parler lorsque cela n'est point nécessaire cracmol. Mes oreilles ont d'autres choses à faire que d'entendre tes lamentations. Maintenant mon beau, dit moi un truc. Renseigne ton Maître. Où est-Elle ?"

"C'est que...."

"Chut. Ne fait pas l'innocent avec moi Médor. Parle ou je te fais avaler ta belle langue tordue. Alors où est-Elle ? Tu sais parfaitement de quoi je veux parler."

"Mais La Femme elle l'a souvent sur elle."

"Quelle femme ? Parle Cracmol !"

"Une femme vers la quarantaine. En ce moment elle est au Du Poney Fougueux. On devait diner ensemble mais en me tuez pas m'sieur. S'il vous plait."

"Tu as bien fait ton boulot; C'est bien ton maître est heureux. Maintenant ferme les yeux tu peux repartir. Non attends j'ai mieux; J'ai une récompense pour toi mon ami : Avada Kedavra!"

L’homme s’avança alors vers une ruelle mal éclairée de Londres. Enfin ! Après tant d’année il allait enfin obtenir ce qu’il avait depuis si longtemps chercher et alors l’autre verra bien ce qu’il verra. Depuis bien longtemps il était persuadé que c’était lui le maître légitime de toute vie humaine et bestiale, c’était lui le dieu de tout espoir et de toute peur. Après avoir marcher environ une demi-heure il arriva enfin devant l’auberge. C’était une vieille bâtisse toute de pierres vêtue, plutôt de petite taille mais difficile de ne pas y entrer tellement l’odeur y était alléchante.

En y pénétrant une petite clochette tintinnabula, fredonnant l’air d’une comptine de Noël bien connue.


« Tout est calme, reposé
Entends-tu les clochettes tintinnabuler ?
Tes yeux se voilent
Ecoute les étoiles… »


Les paroles lui échappaient, il fallait avouer qu’il n’avait guère l’habitude de traîner dans le coin moldu le soir du réveillon. Il était perdu dans ses pensées quand un petit vieil homme trapu apparut.

« Puis-je vous être utile jeune homme ? »
« Non ! »
« Face à un client si aimable je ne puis que m’incliner. »
« Dégagez vieillard. Ne vous aies-je point déjà dit que je suis d’humeur violente à mon ordinaire. »
« Non c’est la première fois, mais maintenant que vous le dites je crois que je vais disposer. Si vous voulez bien m’excuser monsieur. »

L’homme examina alors l’intérieur du gîte. Ca puait le moldu, toutes ses tables de bois, ses menus dérisoires, ces chandeliers démodés, tout cela lui donnait la nausée. Les clients sans intérêt lui facilitèrent la tache. Trouver une sorcière parmi eux fut un jeu d’enfant. En effet, il découvrit vite la femme en question, c’était la seule qui possédait un Tee-shirt à l’envers, sans doute trouvait-elle l’étiquette plus belle que le dessin imprimé. Elle était également couverte de tatouages et de bijoux. Elle l'observait dpuis un bon moment derrière ses lunettes en écaillles, il avança dans sa direction et tira une chaise.

"J'attendais votre visite. Les gens de votre genre viennent toujours me voir un jour ou l'autre et ils repartent souvent pleinement satisfaits. Mais j'oublie la politesse, désirez-vous un quelconque encas jeune homme ?"
"Passez vous de vos formalités je vous prie. J'ai entendu dire, très chère, que vous êtes en possession de quelque chose qui m'intéresserait fortement."
"Mais de quoi s'agit-il mon ami ? J'ai en ma possession des filtres d'amour, des potions de rajeunissement, des canines de vampires (arraché minutieusement à celui-ci), du venin d'Acromantule (bon avouons-le, il ne s'agissait guère d'une acromantule mais c'était une grosse araignée je vous jure, au moins 5 centimètres de long!) du Félix Félicis, des oreilles de cochon (vous savez ces beaux animaux bleus de moldus), de la bave de crapaud (pour la récupérer je me suis transformée en grenouille et je l'ai embrassé. L'autre ne s'est même pas transformé en prince charmant!), un crâne démoniaque, des lutins de Cornouaille fraichement capturés (Oh ce beau Gilderoy! Que j'aimerai faire la une avec lui dans les bras, ça rendrait jalouse toutes les femmes! Au fait qu'est-il devenu ? enfin bref continuons), des chaussettes trouées parfaitement sales, des pousses de filet du......."

Les doigts de l'homme ne cessaient de tapper sur la table, provoquant ainsi une mélodie de plus en plus endiablée tandis qu'il s'impatientait quand enfin n'y pouvant plus il prit la parole :

"....Voyons très chère, ne faites guère comme votre amie le cracmol imbécile (d'ailleurs je n'ai jamais vu de Cracmol intelligent....). Vous aussi savez parfaitement ce que je désire. Et ne trouvez-vous pas qu'il serait dommage qu'une si charmante créature nous quitte aujourd'hui. D'ailleurs rien que d'y penser j'en ai les larmes aux yeux."

Sans mot ajouté, il se pencha lentement vers elle, souriant avec ce beau petit sourire en coin q'on les sadiques, admirant le spectacle dont leurs haleines étaient les actrices. Celles-ci s'envolaient, tourbillonaient au rythme de leurs battements de coeur, tantôt ensemble, tantôt l'une derrière l'autre. Ils se rapprochèrent encore, prétant maintenant attention au parfum endiablé de l'autre, s'imaginant les merveilles du gout fleuri qu'aurai leur charmant baiser. Un film d'amour chez les moldus, n'était-ce guère romantique ? Quand enfin ils s'embrssèrent passionément. Les escaliers se déplièrent puis les tapis rouges se saluèrent, ne formant plus qu'un, roulant ensemble. Puis l'homme se retira et la femme tomba à ses pieds.

"Je regrette Maître, il semblerait que cette scène m'ai oté toute raison."
"C'est bien ce qu'il me semblait mon trèsor. Quel dommage il semblerai que vous ne me servez plus à rien. Vous ne me laissez pas la choix ma toute belle : Avada Kedavra."

***


Mesdames, Messieurs, bienvenu sur le Racontard, maintenant les titres.[/center]


HARRY POTTER, HEROS OU MENTEUR ? dossier page 1 à 3

LE RETOUR DE CELUI - DONT - ON - NE - DOIT - PAS - PRONONCER - LE - NOM ? INFO OU INTOX ? dossier page 4 à 7.

LES NOUVELLES C REATURES MAGIQUES : dossier page 8 à 13

LA R ECETTE D E MAMIE BLANDINE dossier page 14 à 15


Et bien évidemment nos pages lecteurs :



QUESTIONS REPONSES par Miranda Windy p 16 à 17

VOS JEUX ET VOTRE TEST page 18 à 20


***


EDITO :


Bonjour à tous, je m'appelle Yvette et ça, c'est moi :. Je suis la rédactrice en chef de ce journal. Et oui, de nos jorus on peut enfin crier : Les vieux au pouvoir! Regarder d'aileurs Dumbledore et Vous-Savez-Qui, ne sont-ils pas les plus puissants sorciers de tout les temps alors qu'ils sont pour le moins agés ? Que la force soit avec les vieux. Bien ne nous écartons pas du sujet, cela serait dommage. Rédactrice en chef.... Oh non, croyez moi ce n'est pas un boulot très simple. Triez info et intox, vous interressez et vous interressez! Oui, captivez l'attention d'un lecteur c'est pas si simple. D'ailleurs j'étais en conversation avec le big boss. Vous savez le grand patroon ? Oui cleui qui a la barbichette verte. Bin pour lui il faut, pour vous interresser, parler de thémes qui vous interressent. mais nous sommes dans un journal donc je ne peux pas vous raconter pour votre plaisir les conquétes de mister Lockart ou les bonnes aventures de Winnie L'ourson. Bien ce qui va suivre est un journal ? Non sans blague on l'avait pas deviné ? Bin vous le savez maintenant, si vous voulez le sauter nul problème pour la suite du rp. Masi dans ce cas sautez tout et ne lisez que la dernière phrase. C'est à vous de choisir mais sachez qu'il n'ai point long et si vous êtes toujours avec moi, c'est que vous ne vous ennuyez point, n'est-ce point mes enfants ?

B
..O
....N
......N
........E

L
..E
....C
......T
........U
..........R
............E

A

V
..O
....U
......S


***


HARRY POTTER, HEROS OU MENTEUR ? dossier page 1 à 3


Harry Potter, sorcier aujourd'hui agé de quatorze ans, nous a toujours intrigué. Il faut dire que ce n'est guère une personne anodine : il est Le Survivant. C'est lui qui a survécu au funeste sortilège lancé par l'un des meilleurs sorciers de tout les temps. D'après certains, il s'en est tiré par chance, d'autres disent que c'est parcequ'il possède un don. Pou ma part j'aurai tendance à dire c'est parce qu'il a été aidé. Bin oui quoi, il a à peine quelques mois qu'il terrasse Voldemort d'un simple areuh ? Non mes trésors, écoutaient mamie, ce que vous dites est impossible Harry est peut-être doué mais ce n'est pas le nouveau batman des temps modernes. Oui bon, excusez moi je replonge dans mes classiques. Batman, superman, wonderwoman, c'est une belle histoire, c'est .... Bon reprenons. J'aime les contes de fée plus que tout au monde. (Il était une fois une belle mègére qui s'ennuyait quand elle fut déranger par un vieux valet. La suite ? Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.) Mais voyez-vous je suis également quelqu'un de la presse et dans mon métier il faut être réaliste et cultivée (1+1 = ? 4 ?) donc j'éviterai de vous parler d mes contes de fée à l'eau de rose. (Là je suis en train de lire un super livre, il s'appelle Ronron Montgrâve et Juju DeCrapule. Merveilleuse histoire d'amour moldue. hum hum. Veuillez m'excuser je m'égare, la prochaine fois je sémerai des curlys tel Hancel semait des cailloux.)
En première année, le jeune sorcier triompha du professeur Quirrell qui cachait comme deuxième visage celui très agéable du dit Lord, condamnant celui-ci à trouver un autre moyen pour revenir à la vie. Et enfin en deuxième année, non content de son exploit lors de sa première année, il tua un basilic et le souvenir du séduisant Tom Jedusor.
Bien des exploits qu'aucun adulte, même aurors, n'auraient pu se venter, alors pour un petit de douze ans, vous y croyez-vous ? Nous cessons de conter ses exploits à trvers le monde (même dans les simpsons, téléfilm pour moldu.....) mais racontons-nous qu'il n'est qu'un gamin ? Tout cela est-ce enjolivé ? Peu importe, me direz vous, en ces temps de trouble il est beau d'avoir un héro même fictif. Oui la vie n'est qu'un rève auquel on ne souhaite qu'une chose : ne jamais se réveiller.


Dernière édition par Lord Voldemort le Mer 19 Aoû - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saluez Voldemort le nouveau Maître tout puissant [Pv Mister Hitachiin et miss Maé]   Dim 16 Aoû - 14:11

LE RETOUR DE CELUI - DONT - ON - NE - DOIT - PAS - PRONONCER - LE - NOM ? INFO OU INTOX ?

Même si Vous-Savez-Qui est supposé être en ce moment en train de brûler en enfer (si vous souhaitez mon avis, cela doit lui faire un très grand bien. Je le trouvais un peu trop cadavérique et croyez moi ou pas, l'enfer est pire qu'un grille pain pour le bronzage), on a constaté que le taux des attaques et assassinats avaient beaucoup augmenté cette année et l'épisode bien connu fut le jour de la coupe du monde. Acte de pyromanie, tentative de meurtre, maison saccagée.... Bref on ne compte plus le nombre d'accidents. En parlant de ceci, l'on me signale un attentat qui s'est déroulé dans une auberge moldue. Voici le témoignage du patron :

"J'étais tranquillement en train de servir mes clients lorsqu'un grand jeune homme blond est entré. Cordialement, je lui adressa mon plus beau sourire (P-S : cher lecteur si son sourire est aussi beau que le mien je comprends poruquoi l'homme à prit peur) et il m'a rejeté. J'ai laissé passer, j'ai eu tord. J'ai rejoint mon sous-sol lorsque j'entendis des cris stridents. Sur le pas de course je remonte (c'est un vieux normal qu'il arive après la bagarre) et je toruve lalongée sur le sol une jeune femme de toute évidence morte tandis que le blondinet lui carresse les cheveux. Il sursaute en m'apercevant et j'ai le temps de remarquer qu'il porte une étrange amulette à son cou dont je n'ai souvenir de l'avoir vu sur lui lorsqu'il est entré. Je saisit le téléphone et appelle la police mais alors que j'attends qu'ils deignent répondre (la police moldue est si peu performante) notre homme disparut en se volatisant, tel un simple réve inventé."

Voilà. Donc qui était cet homme ? Que cherchait-il ? Quel est le pouvori de cette mystérieuse amulette ? Mystère. Je crains fort que seul le temps nous en apprendra davantage mes amis.


***


Ayant trouvé ce qu'il cherchait Lucian referma son journal. La nouvelle allait circuler, il devait être patient maintenant car tout n'était qu'une simple question de temps. Bientôt... Dans peu de temps il le vaincrait et alors le monde connaîtrait un destin nouveau...

***


En effet Lucian n'était pas le seul à avoir lu le journal... A quelques kilomètres de là un rire sinistre retentit. Oui l'Homme savait qui était à l'origine de ce drâme et il se ferait un plaisir de le retrouver. Le rire se prolongea dans tout Londres alors que le messager de la mort, tranquillement installé caressait son long serpent.

"Nagini ma chérie. Tout est une question de temps mais ne t'inquiète pas, il ne représente aucune menace pour nous, au contraire ce sera notre message et le monde entier tremblera de nouveau. Oui il est bientôt temps que la rumeur se confirme, il est bientôt temps que ma légende renaisse des profondeurs ma belle."

Et sans mot ajouté il disparut dans la faible lueur de la lune ombragée. En un éclair de foudre il apparut derrière une petite batisse moldue, ignorant l'effet de discrétion peu lui importait la discrétion car qui pourrait être assez courageux./fou et assez doué pour lui tenir tête.

"Je savais que je te trouverai ici mon cher Lucian." dit-il avec sa voix sifflante.

La Mort s'avança de plus en plus vers lui, vers un semblant de lumière car tout comparé à lui n'était qu'une belle éclaircie mais tandis qu'il progresser vers le proteur de l'amulette il devenait de plus en plus sombre jusqu'à ce qu'un rictus sinistre vint à son tour éclairer sa belle face de serpent.

"Agenouille-toi devant moi maintenant et après peut-être que je serai plus clément."

Contre toute attente Lucian éclata de rire tout en fixant le Seigneur noir d'un regard maiprisant.

"Jamais Tom! Je ne te craisn plus, la sais-tu ? Je t'ai enfin dépassé et crosi moi ton règne se termine maintenant. Alors sois gentil et donne moi la couronne!"

Cette fois-ci ce fut au tour de l'homme venu des Ténèbres d'être surpris et d'émettre un rire tellement glacial que les poils de Lucian s'hérissèrent sur tout son corps.

"Voyons Lucian tu sais très bien que tu ne peux rien contre moi. Tu es à ma merci comme d'habitude mon beau."

"Tu te trompes Tomy. Je l'ai enfin obtenu ! Je l'ai ! Elle! L'amulette ! Tu ne peux plus rien contre moi ! Je ne suis plus le petit serpentard que tu torturais. J'ai changé. Je suis devenu bien plus puissant que toi. Contacte tes mangemorts, dis leur qui est leur futur chef... Et... Et embrasse-moi langoureusement quand ils seront là... Non plutôt maintenant... là tout de suite et peut-être pourrons-nous aller plus loin mon petit Tom. Toi et moi ça sera pour la vie."

Les abrutis... Ils représentaient les trois quart de la population sorcière dans le monde (l'un des projets qu'il mettrai au point lorsqu'il sera à la tête du monde il s'arrangera d'ailleurs pour les supprimer) et tous souffraient de symptomes différents. Il y avait les imbéciles mentaux, ceux qui l'étaient physiquement et bien évidemment ceux qui avaient tout à la fois. Et pour le Seigneur des Ténèbres le jeune Lucian était à placer dans la catégorie des abrutis mantaux émotionnellement. Malgré tout, et aussi surprenant que cela puisse apraître, le Dark Lord s'avança lentement vers le jeune homme, descendant doucement vers sa... son oreille.

"Croyais-tu réellement que j'allais le faire ? Croyais-tu réellement que j'allais t'embrasser mon petit ? Ah... mon pauvre vieux, décidemment tu es sans espoir. Maintenant arrête de jouer à "je suis le maître" et donne-la moi Car tu sais très bien que face à moi tu n'as aucune chance avec ou snas cette babiole."

"Pauvre vieux , Moi ? Il semblerait que cela fasse longtemps que tu ne t'es pas contemplé dans une glace. EEt crois-tu que je vais te croire et te rendre ton amulette pour le simple plaisir de vori tes beaux yeux rouges ? Je te suis maintenant tellement supérieur."

"La vie n'est qu'un rève auquel on espére ne jamais s'éveiller. Bien, il me semble que nous avons suffisament parlé tout les deux et comme tu le sais, je ne suis guère réputé pour avoir une patience légendaire. je t'ai laissé une chance de mourir en étant guère un imbécile mais tu l'as refusé donc désormais le monde se souviendra de toi comme un idiot qui a cru être supérieur au plus grand sorcier de tout les temsp. Maintenant si tu veux bien m'excuser, j'ai à faire"

Le maître des Ténèbres lui adressa un dernier sourire et avant qu'il n'eut le temps de réagir, Lucian fut transformé en une magnifique statue de glace. Maintenant l'idiot aura tout le temps pour vivre dans ses rèves, toute une éternité.

"Que ceci te serve de leçon
Et qu'ainsi tu apprennes, toi,
Que tu me dois le respect mon cher Appolon
Car il n'existe plus puissant sur cette terre que moi.

Que l'humanité toute entière, tel que soit son age
S'en souvienne également et en fasse attention
Car tu fus le message
Pour toute une génération"


Enfin il admira son oeuvre. Bien que les couleurs aient disparus il était évident qu'il s'agissait d'une belle sculpture et que chez les moldus elle aurait valu une fortune. Tout y était et jamais une statue n'avait eu l'air si humaine. Tout les détails y étaient depuis la chevelure longue et soyeuse qui volait au vent jusqu'à l'air de peur qui étirait ses traits. Le maître des Ténèbres venaient d'arracher l'amulette quand quelqu'un apparut derrière lui.

"Je vous salue mister Hitachiin, miss Maé ne tardera pas à nous rejoindre mais j'imagine que ovus la savez déjà. Je vous attendais."

Ce retournant lentement il fit face au jeune élève de serpentard. Il n'avait guère eut besoin d'utiliser beaucoup de sortilèges pour savoir de qui il s'agissait en effet il avait eu vent de la fuite du jeune homme et savait que tôt ou tard une rencontre entre eux deux, et bientôt eux trois serait fondamentale. Il était évident qu'ils avaient besoin d'un minimum d'aide et puisqu'ils étaient des serpentards assez doués ils n'auraient guère peur de parraître devant le maître.

Voldemort le regarda attentivement. Grand et plutôt mince il fallait avouer que comme tout vampire, oui le maître était égalemnt au courant de ce détail, il était plutôt attirant avec ses grand yeux sombres et sa peau pale. Il n'était guère étonnant de savoir qu'une jeune fille l'avait suivi au péril de sa vie et laissant sa meute. L'amour ne rend-il point fou ?


"Comment trouvez-vous cette charmante culture ? N'a-t-elle point l'air d'être réelle ? Vous savez également qu'il est dangereux de venir me voir mais j'imagine que vous avez de bonne raison mister Hitachiin."
Revenir en haut Aller en bas
 
Saluez Voldemort le nouveau Maître tout puissant [Pv Mister Hitachiin et miss Maé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que le Tout-Puissant bénisse le Canada jusqu'à la nième génération!
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» MJ = Vicieux et tout Puissant
» Foudre, le tout puissant. [LIBRE]
» Baptême de Juju305

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-School :: Hors Poudlard :: Londres :: Le Londres Moldus.-
Sauter vers: